Nos métiers

# Le métier de chauffeur agricole

Nous avons tous été  amenés à croiser  au moins une fois sur la route un chauffeur agricole,  se demandant bien quelle mission il pouvait mener. Découvrons ci-dessous , les différentes  facettes de ce métier : avec des professionnels qui peuvent exercer dans le cadre de l’intérim ou autre.

# Qu’est-ce qu’un chauffeur agricole ?

Le conducteur d’engin agricole effectue des travaux mécanisés de nature agricole, sylvicole ou forestière. Outre le pilotage des engins, il est responsable de leur entretien. Le chauffeur agricole s’occupe des travaux de mise en cultures, des opérations d’entretien et il se charge des récoltes.

Parmi les machines qu’il est habilité à conduire, on compte l’épandeur d’engrais, le pulvérisateur, la moissonneuse-batteuse et le traditionnel tracteur.

Les CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériel Agricole), les collectivités locales, les entreprises de travaux agricoles les propriétaires privés ou l’ONF – pour les travaux forestiers – sont les principaux employeurs en France des conducteurs d’engin agricole.

# Les activités du chauffeur agricole

Le conducteur d’engin agricole laboure les terres à bord du tracteur, il sème les graines et il coupe l’herbe au moyen d’une ensileuse.

A l’aide d’un épandeur, il ajoute l’engrais sur les parcelles.

Pour couper et trier les céréales, il utilise une moissonneuse-­batteuse.

C’est également ce professionnel que l’on sollicite pour traiter la production agricole contre les maladies et les parasites.

En parallèle, le chauffeur agricole ne peut s’affranchir de la maintenance des engins. Il s’occupe de l’entretien des machines agricoles et procède à la réparation des engins en panne.

Par ailleurs, il peut  assister le responsable de l’exploitation dans l’achat de nouvelles machines.

# Les compétences et savoir-faire

Premièrement, le conducteur d’engin agricole dispose des compétences nécessaires pour piloter les différentes machines, dont il connaît les principales caractéristiques. Il doit être prudent , méticuleux et endurant.  Il a un goût prononcé pour la mécanique .

Il doit faire preuve d’un grand sens de l’organisation et gérer efficacement son planning, les travaux agricoles étant souvent réalisés à la même époque.

Le sang-froid est une autre aptitude à posséder quand on aspire à exercer cet emploi agricole. En effet, le conducteur d’engin agricole est contraint de parer aux imprévus tels que les pannes et les aléas climatiques.

En outre, il faut accepter d’exercer son activité la nuit à certaines périodes.

# Les formations

Ce métier a l’avantage d’être accessible sans diplôme, cela étant l’aspirant doit tout de même justifier d’une expérience professionnelle dans le milieu agricole.

Le titulaire d’un Bac Pro agroéquipement ou d’un Bac Pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole, spécialité productions végétales représente un bon candidat au poste de chauffeur agricole.

A l’issue du Bac, on peut notamment se préparer aux missions d’un conducteur en suivant un BTSA génie des équipements agricoles ou un BTS agroéquipement.

Le BPA TCEEA (Brevet Professionnel Agricole ) Travaux de Conduite et Entretien des Engins Agricoles est également une option. Il sensibilise encore davantage à ce métier de l’agriculture. On y découvre entre autres les matériels de récoltes et de cultures et  on y acquiert des compétences en machinisme (moteur diesel, transmissions mécaniques…)

Quid des perspectives d’évolution ?

Les personnes qui exercent ce métier ont l’occasion de suivre formation complémentaire pour notamment devenir chef d’équipe.