Nos métiers

# Le métier d’élévateur mécanique

Ce métier des travaux publics nécessite des connaissances approfondies dans le domaine de la mécanique. Les personnes qui l’exercent apprécient tout particulièrement le caractère inédit des dysfonctionnements qu’ils doivent traiter.

# Qu’est-ce que l’élévateur mécanique ?

Le métier d’élévateur mécanique est également appelé le technicien / mécanicien de chariot élévateur. Il a pour fonction de réparer, contrôler et changer des composants mécaniques, électriques et hydrauliques simples et complexes.

Ce professionnel est employé pour des entreprises de tailles diverses dont les activités sont la vente, la location et l’entretien de machines et d’équipements pour la manutention.

# Les activités de l’élévateur mécanique

Les tâches accomplies par le technicien de chariots élévateurs sont diverses et multiples.

En premier lieu, il réalise le montage et procède à l’installation d’éléments ou de sous-ensembles de l’équipement industriel ou d’exploitation.

Il doit parvenir à localiser la cause d’un dysfonctionnement sur l’installation de production ou d’exploitation et déterminer les solutions techniques et les conditions de remise en état de l’équipement.

De même, les opérations de maintenance n’ont plus aucun secret pour lui. Ainsi, il répare, contrôle ou encore change les organes des systèmes défectueux (roulements à billes, distributeurs hydrauliques, automatismes etc…)

Par ailleurs, il s’occupe des réglages de mise au point de l’équipement industriel ou d’exploitation et s’emploie à contrôler son fonctionnement.

Parmi ses autres activités, on compte le renseignement des supports de suivi d’intervention et la transmission des données au service concerné.

# Les compétences et savoir-faire

L’élévateur mécanique présente forcément une appétence pour le domaine de la mécanique. Il dispose aussi de bonnes bases en électronique et en électricité.

L’élévateur mécanique a la faculté de lire et interpréter correctement des schémas et de plans. De plus, il sait tirer profit de toutes sortes de machines de tests (pressions, débit, vibrations, …) ainsi que d’appareils de mesure électrique dont le multimètre.

De nature rigoureuse, il maîtrise les techniques de chauffe et de soudage, celles de traitement du métal ou encore les méthodes de détection.

# L’accès au métier d’élévateur mécanique

Les candidats idéaux justifient d’une formation en maintenance industrielle, en mécanique ou en électrotechnique et possèdent le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité.

À titre d’exemple, les titulaires d’un Bac Pro en mécanique automobile ou d’un Bac Pro maintenance des équipements industriels présentent un profil intéressant pour les recruteurs. Au cours de cette seconde formation, les apprenants s’exercent notamment à l’utilisation des technologies d’aide au diagnostic et d’intervention.