Nos métiers

# Le métier de maçon paysager

Le maçon paysager, également appelé maçon paysagiste, participe à la conception des terrains de sports, des jardins publics , des aménagements chez des particuliers ou encore des espaces verts. Découvrez les activités, les compétences et les formations associées à cette profession.

# Qu’est-ce qu’un maçon paysager ?

Le maçon paysager prépare et concrétise des travaux de construction des jardins et espaces verts.

Il est généralement employé par une entreprise du paysage ou une collectivité territoriale.

Il exerce ses missions sous l’autorité d’un chef d’équipe, d’un conducteur de travaux ou directement d’un chef d’entreprise.

# Les activités du maçon paysager

Les missions du maçon paysager varient selon les activités spécifiques de son employeur et des environnements dans lesquels il intervient (terrains de sport, parcs et jardins, espaces verts d’une entreprise par le bais de la pose de clôtures , création de murets ou encore de terrasses…)

Il lui appartient de participer aux nivellements, terrassements et travaux préparatoires.

Il réalise des pavages, des dallages et des dallées et effectue d’autres travaux d’ouvrages maçonnés tels que les murets, bordures, escaliers, les margelles ou encore les bassins. A l’image d’un maçon conventionnel, il coule du béton, conçoit des coffrages, applique du mortier.

Le maçon paysager taille des pierres sèches et procède au montage de gabions. Par ailleurs, il est susceptible de mettre en oeuvre des ouvrages de bois ou d’autres matériaux et des constructions modulables associées (pergolas, claustras, clôtures). Il s’emploie également à installer les pièces d’éclairages et systèmes électriques inhérents aux constructions paysagères.

Lorsqu’il intervient sur des travaux de VRD (voiries, réseaux et divers), le maçon paysager se charge de la mise en place du système de drainage et d’assainissement, du système d’arrosage et des gaines électriques.

# Les compétences et savoir-faire

Ce professionnel a une bonne connaissance des végétaux. Ses notions en topographie l’aident à interpréter les plans de chantier. Il s’illustre par sa bonne condition physique, il doit notamment pouvoir manipuler quelques outils et matériaux relativement lourds.

Il se veut méticuleux lorsqu’il s’occupe des travaux de finition.

En outre, il doit accepter se déplacer régulièrement dans le cadre de ses missions.

# L’accès au métier du maçon paysager

Les titulaires d’un CS constructions paysagères ou d’un CQP ouvrier maçon qualifié en construction d’ouvrages paysagers sont généralement de bons candidats pour occuper le poste de maçon paysager.

Ce métier du paysage retient particulièrement votre attention ? Plusieurs formations permettent l’acquisition des compétences requises pour exercer ce profession.

A l’issue du collège, on distingue notamment le BEPA travaux paysagers. L’entraînement au désherbage, l’apprentissage des traitements phytosanitaires, le repérage des adventices…autant de tâches que le titulaire de ce brevet est capable d’accomplir.

Parmi les autres enseignements dispensés au cours de cette formation, on compte ceux portant sur l’utilisation du matériel (tondeuse autoportée, engazonneuse nettoyeur haute pression, tarière…)