Nos métiers

# Le métier de maçon

Parfaitement qualifié pour travailler sur toutes sortes de chantier, il demeure un acteur incontournable du bâtiment. Après vous avoir présenté ses principales fonctions, nous énumérons ses compétences et les formations qui favorisent l’accès au métier de maçon.

# Qu’est-ce qu’un maçon ?

Le maçon est un professionnel qui s’emploie à bâtir des habitations, plus largement à exécuter des travaux de maçonnerie. Il est capable d’intervenir sur tous types de bâtiments, des logements collectifs aux maisons individuelles, en passant par les bâtiments industriels et les locaux tertiaires / commerciaux. Il est autant mobilisé dans le cadre de constructions neuves que d’entretien, de réhabilitation et de restauration de monuments.

# Les activités du maçon

Les activités du maçons sont principalement fonction du chantier et de l’entreprise dans laquelle il travaille : gros œuvre, second œuvre, rénovation, finition etc…

Il maçonne des structures horizontales, ce sont les chapes, dalles, fondations ou encore les planchers.

Ce professionnel assemble et positionne des éléments d’armature d’un béton, il réalise des coffrages et coule régulièrement du béton mais aussi divers mortiers.

Il monte des murs en parpaings et recourt aussi à d’autres matériaux tels que les briques et carreaux de plâtres. Le maçon sait donc tirer parti des liants pour accomplir ce type d’opération.

Dans le cadre de sa profession, il prépare et applique les enduits sur les surfaces intérieures ou extérieures, et maçonne des ouvertures (fenêtre, porte, etc…)

Lui appartient également de poser des moellons et de consolider diverses maçonneries (badigeon, jointoiement, rejointoiement etc…)

# Les compétences et savoir-faire

Le maçon bénéficie de connaissances approfondies des techniques de construction et des matériaux. Il sait lire et interpréter des plans, de plus les opérations de traçage et de repérage n’ont plus aucun secret pour lui. Ce professionnel de la construction / rénovation a le goût du travail en équipe. Il doit aussi prendre des initiatives et faire preuve d’adaptabilité, les chantiers sur lesquels il intervient peuvent varier sensiblement.

Par ailleurs, il se distingue par son sens de l’équilibre et sa bonne résistance physique, dans la mesure où il doit fréquemment accomplir des gestes dans des positions inconfortables.

# L’accès au métier du maçon

Il existe diverses formations qualifiantes pour les aspirants à cette profession. A titre d’exemple, il est possible de préparer un CAP maçon pendant 2 ans puis de développer ses qualifications après quelques années d’expérience professionnelle et décrocher le BP maçon, qui permet d’accéder des postes d’encadrement. Les titulaires suivent divers enseignements au cours de cette formation : réalisation d’escaliers, maîtrise de la qualité globale des bétons, apprentissage des principes de construction etc…

A l’issue du brevet, on peut également préparer un Bac Pro interventions sur le patrimoine bâti, option maçonnerie ou s’engager dans un Bac Pro construction, bâtiment, gros œuvre.