Nos métiers

# Le métier d’ouvrier ostréicole

Ce métier de l’aquaculture attise votre curiosité ? Nous vous présentons dans un premier temps les activités auxquelles s’adonne l’ouvrier ostréicole, puis nous mettons en évidence ses aptitudes et les formations destinées aux aspirants.

# Qu’est-ce qu’un ouvrier ostréicole ?

L’ouvrier ostréicole accompagne l’ostréiculteur et ses équipes dans leurs missions quotidiennes.

Ce professionnel intervient principalement sur un chantier ostréicole ou au sein d’une société de production ostréicole.

# Les activités d’ouvrier ostréicole

L’ouvrier ostréicole accomplit des tâches diverses et multiples. Il est susceptible de participer à l’installation de naissains , de suivre toute la phase de production et d’effectuer d’autres opérations d’élevage aquacole.

Il retourne les poches d’huîtres sur les parcs afin d’harmoniser leurs croissances, il lui appartient de procéder au triage et au calibrage des mollusques.

L’ouvrier ostréicole s’occupe également des activités de tamisage et de conditionnement.

Par ailleurs, il  effectue l’entretien courant de l’exploitation et du matériel mis à disposition.

# Les compétences et savoir-faire

Le dénominateur commun des ouvriers ostréicoles ? Ils aiment l’air marin ! A l’inverse, les personnes qui souffrent du mal de mer ne sont pas de bons candidats à cette profession.

L’ouvrier ostréicole dispose de connaissances approfondies en biologie marine (comportement des animaux, alimentation, cycles biologiques). De plus, il veille scrupuleusement au respect des règles d’hygiène et de sécurité, ainsi qu’à la réglementation en vigueur.

Il porte des charges à répétitions dans le cadre de son exercice, c’est pourquoi il se distingue par son excellente condition physique. De même, il ne redoute pas de travailler en extérieur et en milieu humide.

# L’accès au métier d’ouvrier ostréicole

Cette activité professionnelle a l’avantage d’être accessible aux débutants. Toutefois, les employeurs privilégient les personnes qualifiées. Ce sont essentiellement celles qui ont été formées aux missions caractéristiques de l’ouvrier ostréicole. Elles disposent d’un CAP Maritime de Conchyliculture ou d’un Bac Pro Productions aquacoles spécialité Cultures marines.

Cette formation permet d’appréhender les considérations écologiques (écosystèmes, facteurs météorologiques etc.) et divers aspects liés à la production (contrôle, norme etc.).