Nos métiers

# Le métier d’ouvrier serriste

Ce professionnel accomplit une grande variété de missions dans un environnement très particulier. Découvrez les principales facettes de la profession.

# Qu’est-ce qu’un ouvrier serriste ?

L’ouvrier serriste assure l’entretien et la récolte des plantations cultivées sous serre : fleurs en pot, tomates, pommes de terre, fruits etc.

L’ouvrier serriste opère toujours sous abri, qu’il s’agisse d’une serre permanente en verre ou en plastique, ou encore d’un tunnel plastifié. Il exerce ses fonctions sous la direction d’un chef de culture ou de l’exploitant.

# Les activités de l’ouvrier serriste

Ce métier agricole : de maraîchage, de pépinière… implique tout d’abord des opérations relatives à la préparation du terrain.

Il appartient à l’ouvrier serriste de déraciner les cultures précédentes et de préparer les supports de culture.

Dans le cadre d’une culture hors sol, il met notamment en place des substrats d’origine minérale ou organique tels que les écorces de pin, la laine de roche ou de simples graviers.

Il procède ensuite à l’ensemencement des semis ou met en terre les jeunes plantes commandées et effectue le palissage.

L’ouvrier serriste veille par ailleurs à la bonne croissance des végétaux. Il s’agit de tailler les plantes, de procéder à l’effeuillage ou encore de faire disparaître toutes les excroissances.

La récolte fait également partie de ses missions, elle doit être concrétisée au moment le plus opportun. L’ouvrier serriste se charge aussi du conditionnement des produits. Les légumes  sont lavés, triés, calibrés. Il est même susceptible de préparer les commandes pour ce qui incombe à l’activité maraîchère.

Ce professionnel s’occupe enfin de la maintenance préventive/curative de premier niveau des équipements.

# Les compétences et savoir-faire

L’ouvrier serriste est parfaitement formé au développement des plantes sous abri, il sait en particulier tirer profit des produits phytosanitaires dans le cadre de ses missions.

Il a la faculté de travailler sans devoir être encadré de façon continue, et parvient à conjuguer rapidité d’exécution et dextérité. Il est de bonne constitution, il multiplie les aller-retour et doit pouvoir manipuler des équipements lourds et encombrants.

Il est doté d’une grande adaptation au travail en extérieur , et résistant aux conditions climatiques ( chaleur par exemple )

En outre, il possède quelques compétences de base en informatique et peut utiliser les d’outils de planification ainsi que les logiciels de gestion de stocks.

# L’accès au métier de l’ouvrier serriste

Plusieurs formations favorisent l’accès au poste d’ouvrier serriste.

Il s’agit tout d’abord du CAPA productions horticoles, spécialités productions florales et légumières, ces titulaires sont familiarisés aux différentes techniques nécessaires à la préparation des sols et cultures.

Pour exercer dans ce domaine et avoir une opportunité d’exercer cette profession, on peut aussi suivre d’autres cursus tels que le BEPA productions horticoles spécialité fruitière ou pépinière et le Bac Pro productions horticoles, spécialité production florales et légumière.

Le second cursus forme des ouvriers hautement qualifiés ou responsables d’exploitation dans les secteurs des productions florales, légumières, fruitières ou en pépinière.