Nos métiers

# Le métier de porcher

Porcher est un métier mal connu ou méconnu , parfois boudé , alors que de belles perspectives d’évolution existent au sein d’un élevage porcin  , avec des rémunérations qui peuvent être attractives selon l’expérience. C’est un métier qui peut être exercé par le biais d’un contrat intérim.

# Qu’est-ce qu’un porcher ?

Ce professionnel compte parmi les salariés agricoles spécialisés dans l’élevage porcin.

Le porcher participe aux différentes étapes caractéristiques d’un cycle d’élevage : maternité, alimentation des animaux et surveillance de leur état de santé, mais également la dispense des premiers soins.

Également appelé l’éleveur de porcs, il est susceptible d’exercer dans diverses exploitations porcines (engraissement, post sevrage, spécialisée en naissage etc.) ou maternité. Il accomplit ses missions l’autorité d’un responsable de secteur, d’un responsable d’élevage ou directement de l’éleveur.

# Les activités du porcher

Les missions du porcher varient sensiblement selon la nature et la taille de l’exploitation. Toutefois, elles demeurent identiques tout au long de l’année, réparties selon une semaine-type.

L’éleveur de porcs marque les animaux avec le numéro de TVA de leur exploitation et contrôle leurs origines génétiques ou géographiques.

Il procède à la collecte des semences des verrats, de même, il fait réaliser l’insémination artificielle des truies.

Le porcher accompagne les animaux à l’occasion des mises bas et administre, si besoin est, les premiers soins aux nouveau-nés.

Il effectue la coupe des queues des porcelets et concrétise d’autres opérations tout en veillant à gérer la douleur des animaux.

Le porcher détermine les rations alimentaires, il met en œuvre les opérations agricoles et stocke l’alimentation animale.

Parmi les autres activités relatives à ce métier de l’agriculture, on compte la gestion administrative et comptable ainsi que le renseignement des documents de suivi.

# Les compétences et savoir-faire

Le porcher se distingue par son autonomie, ce qui lui permet d’exercer ses fonctions avec une grande efficacité. Il maîtrise les techniques d’approche et de manipulation des animaux et plus largement les techniques d’élevage.

Par ailleurs, le porcher bénéficie de connaissances prononcées de l’animal : anatomie et  pathologies .

Les procédures de nettoyage et de désinfection font également partie intégrante de son travail au quotidien .

Parfaitement informé des normes environnementales, il est également capable de transformer un produit de l’élevage. Enfin, l’éleveur de porcs est doté d’un grand sens de l’organisation, cet emploi agricole nécessite en effet la concrétisation de nombreuses tâches.

# L’accès au métier du porcher

Les profils ciblés par les recruteurs sont avant tout les titulaires d’un CS Conduite d’un élevage porcin. Ces derniers sont notamment formés aux techniques d’élevage, connaissent les normes de sécurité, d’environnement et de bien-être animal, et savent entretenir les matériels et équipements des exploitations. Mais aujourd’hui certains intègrent le métier sans formation initiale , la motivation , la curiosité , un goût prononcé pour l’élevage sont des atouts qui séduisent les éleveurs et producteurs en manque de profils qualifiés.

Le BPREA orientation production porcine compte également parmi les formations prisées des apprentis porchers.