Nos métiers

# Le métier de technicien animalier

Il fréquente au quotidien les animaux mais ne travaille pas au sein d’un élevage conventionnel. Découvrez les caractéristiques du métier de technicien animalier, susceptible d’être exercé dans le cadre d’une mission d’intérim agricole.

# Qu’est-ce qu’un technicien animalier ?

Le technicien animalier, également appelé l’animalier de laboratoire, œuvre pour la recherche médicale, pharmaceutique et biologique qui fait appel aux animaux pour l’expérimentation.

Ce sont le plus souvent des rongeurs (souris, rats), des lapins et parfois des primates.

Il exerce notamment au sein de laboratoires publics (l’INSERM, l’INRA ou le CNRS), des services de recherche de grandes industries pharmaceutiques, des centres universitaires ou encore dans de grands établissements hospitaliers.

# Les activités du technicien animalier

Ce professionnel reçoit les animaux et les installe dans différentes cages. Il s’assure de ne pas mélanger les lots, en effet les sujets réceptionnés ne sont pas tous cobayes de la même expérience.

L’animalier de laboratoire se charge de la distribution de l’alimentation et de la boisson, et surveille le poids des animaux.

Il veille au maintien de la propreté dans les cages et garantit l’hygiène des locaux comme des instruments (désinfection et stérilisation du matériel).

Le technicien pilote les élevages, il s’agit notamment de conduire la reproduction des animaux (ou de l’annihiler). Cela implique les opérations d’accouplement, de repérage des gestations, de naissance et de sevrage.

Il se conforme au protocole expérimental en amont des expériences et il est en relation régulière avec les chercheurs. Il est susceptible de participer aux techniques mises en oeuvre dans le cadre des études (anesthésie, asepsie, chirurgie etc.). Par ailleurs, il appartient au technicien animalier de repérer un comportement inhabituel des animaux à l’issue d’une intervention.

# Les compétences et savoir-faire

Le technicien animalier possède des connaissances sérieuses sur l’anatomie animale et le fonctionnement biologique des espèces.

Il s’illustre par son sens de l’observation et sa rigueur, quelles que soient les tâches qu’il poursuit. Il maîtrise les techniques de contention, d’administration et de prélèvement, en outre il a la faculté à travailler en équipe et à respecter les consignes de sa hiérarchie.

On attend également de lui un respect rigoureux des règles de sécurité et d’hygiène.

# L’accès au métier du technicien animalier

Ce métier de l’agriculture s’avère relativement difficile d’accès.

Les titulaires d’un BEPA (Brevet d’études professionnelles agricoles) animalerie, spécialité laboratoire, et d’un BTA (Brevet de technicien agricole) production, spécialité technicien animalier de laboratoire ont l’occasion de présenter le concours d’État d’agent technique en animalerie et soins aux animaux.

Quant aux détenteurs d’un Bac Pro de technicien en expérimentation animale, ils sont susceptibles  de participer au concours d’adjoint technique animalier, de technicien en gestion d’élevage expérimental ou de technicien en expérimentation animale. Les heureux élus constituent des candidats idéaux pour les laboratoires et autres recruteurs.