Nos métiers

# Le métier d’ouvrier avicole

Sans doute moins médiatisé que l’éleveur bovin, de nombreuses opportunités existent pour la salarié qui intervient en élevage avicole .

# Qu’est-ce que l’ouvrier avicole ?

L’ouvrier avicole exerce son activité dans un élevage de volailles destiné à l’alimentation, à la production d’œufs de consommation ou à la reproduction.

Il se charge principalement de l’alimentation et de la surveillance des animaux, et s’occupe de  l’entretien des installations.

La nature de ses missions varie selon le type d’élevage (élevage intensif ou fermier, ou plein air), les modalités de production ou l’objet de l’élevage (œufs, viandes ou vente de poussins).

# Les activités de l’ouvrier avicole

Tout d’abord, l’ouvrier agricole est responsable de la préparation des bâtiments (et les équipements dont ils sont dotés) dans lesquels les animaux sont accueillis. Il s’agit entre autres de procéder à leur nettoyage et désinfection, d’installer le paillage et de garantir des conditions de vie optimales (contrôle de la température et de la ventilation).

L’ouvrier avicole favorise l’accueil des animaux au sein de l’exploitation. Il les répartit dans leurs espaces d’élevage en tenant compte de la densité prévue et règle le niveau d’accès des caisses selon la taille des animaux.

Ce professionnel distribue les rations alimentaires déterminées par le technicien avicole selon les besoins physiologiques et physiques de chaque espèce. De plus, l’agent d’élevage avicole renseigne les supports de suivi d’exploitation (pesée des animaux, résultats d’analyses…)

Par ailleurs, il vend et transforme des produits issus de l’élevage, et il est susceptible de réaliser des opérations techniques d’insémination.

# Les compétences et savoir-faire

En premier lieu, l’ouvrier avicole maîtrise la manipulation des animaux (triage, pesage, débecquage…) et les méthodes d’alimentation n’ont plus aucun secret pour lui.

Ensuite, il dispose de connaissances prononcées sur le développement de l’animal et présente un sens aigu de l’observation. En effet, il doit pouvoir repérer des dysfonctionnements au sein de l’exploitation  (variation excessive de température, fuites d’eau…) et détecter d’éventuelles maladies chez l’animal.

Le salarié en aviculture  agit dans le respect des normes de sécurité, d’hygiène et d’environnement.

Ses horaires peuvent être variables en fonction des départs ou arrivées de volaille.

# Les formations

Plusieurs diplômes et certifications facilitent l’accès à cet emploi agricole:

Notamment au CAPA Production agricole, spécialité productions animales et au BEPA Conduite de productions agricoles, spécialité productions animales.

Les recruteurs ciblent également les titulaires du Bac pro conduite et gestion de l’exploitation agricole, option productions animales et du certificat de spécialisation conduite d’un élevage avicole et commercialisation des produits.

Ce dernier diplôme préparé en alternance permet d’appréhender l’ensemble des tâches inhérentes à l’élevage.

Un ouvrier avicole  expérimenté est susceptible de candidater à un poste de responsable d’élevage avicole ou de technicien avicole.