Nos métiers

# Le métier de chef de culture

Il seconde généralement l’exploitant agricole dans les exploitations importantes et bénéficie à ce titre de grandes responsabilités. On retrouve le chef de culture, sur des exploitations maraîchères par exemple .

# Qu’est-ce que le chef de culture ?

Le chef de culture coordonne et supervise toutes les activités, sur le plan technique et humain, inhérentes à la production de végétaux, dans le but d’atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs déterminés par l’exploitant.

Il officie dans une exploitation et plus rarement au sein d’une collectivité territoriale. Ce professionnel exerce sous l’autorité de l’exploitant avec lequel il est en contact permanent.

# Les activités de le chef de culture

Le chef de culture intervient le plus souvent sur des productions hors-sol, sous abris (serres ou tunnels), ou sur des productions de plein champ. Ses missions sont principalement fonction dans une certaine mesure des espèces végétales de l’exploitation ainsi que des saisons.

On distingue tout d’abord les opérations relatives à l’organisation et à la supervision. Le chef de culture s’emploie à planifier les activités de production et fait en sorte d’optimiser les techniques mises en œuvre par ses équipes. Il lui appartient de répartir les tâches et il prépare les différentes commandes (engrais, plants, produits phytosanitaires…)

Dans le cadre de son exercice, il renseigne des fiches de culture permettant d’assurer la traçabilité des produits.

Le chef de culture est aussi susceptible de participer aux travaux de culture. Il contribue par exemple à la préparation mécanique du sol en vue des plantations. Il examine l’état des cultures pour détecter de potentielles anomalies occasionnées par des maladies. Il Lui incombe aussi de contrôler par ordinateur le système de fertirrigation et d’analyser les coûts de production.

En outre, il présente au responsable d’exploitation les résultats techniques par cycle de production.

# Les compétences et savoir-faire

Le chef de culture possède de solides connaissances en biologie et en physiologie végétale.

Il maîtrise les différentes techniques culturales, s’intéresse attentivement aux problématiques de parasitisme et connaît les moyens de lutte à sa disposition.

Ce professionnel apprécie d’évoluer constamment au milieu des plantes, et il aime tout particulièrement les observer. Le chef de culture dispose des compétences requises pour conduire des engins agricoles et il maîtrise les outils informatiques.

Il transmet des consignes avec pédagogie et s’illustre par sa bonne condition physique. En effet, il doit pouvoir supporter les conditions de travail en serre (chaleur, humidité…)

# L’accès au métier de chef de culture

Plusieurs formations favorisent l’accès à cette profession. Il s’agit en premier lieu du Bac Pro Productions horticoles, un diplôme rénové en 2019.

Ses titulaires ont ensuite l’occasion de développer leurs qualifications en suivant le BTSA productions horticoles. Parmi les bons candidats au poste de chef de culture, on compte des également des hommes et des femmes ayant validé un BTSA analyse et conduite des systèmes d’exploitation (ACSE) ou un BTSA agronomie productions végétales (APV).