Nos métiers

# Le métier d’élagueur grimpeur

Vous l’avez probablement déjà aperçu en haut des arbres. Nous faisons référence à l’élagueur grimpeur, un métier de paysage qui contribue notamment à la valorisation de notre patrimoine arboré.

# Qu’est-ce qu’un élagueur grimpeur ?

Soumis aux aléas du temps et des saisons, le métier d’élagueur grimpeur fait partie du domaine de l’environnement. Il est notamment exercé sur des sites forestiers, des voies départementales et dans les parcs et jardins.

L’élagueur a principalement pour fonction de veiller à bonne santé des espèces végétales et d’embellir les espaces verts. De plus, il intervient pour dans un cadre sécuritaire quand le développement des arbres menace les lignes électriques.

Parmi ses employeurs, on distingue essentiellement les collectivités territoriales et les entreprises privées spécialisées dans les élagages ou le paysagisme.

# Les activités de l’élagueur grimpeur

Redessiner l’arbre , tailler, couper , façonner…C’est la mission de l’élagueur .

Il lui appartient également de détecter les éventuelles maladies et la présence de parasites sur le géant végétal dont il s’occupe.

Quand ce dernier risque de mettre en danger un bâtiment ou qu’il est devenu trop encombrant dans l’environnement, il peut être habilité à l’abattre.

L’élagueur dispose de tout un arsenal d’équipements lorsqu’il exécute des opérations d’entretien. Ce sont tout d’abord la corde, le mousqueton et le harnais, auxquels s’ajoutent les vêtements anti-coupure, les gants, le casque, la visière et une tronçonneuse. Plusieurs dispositifs assurent sa sécurité à savoir les freins autobloquants, la corde de déplacement (rappel) et la longe armée.

# Les compétences et savoir-faire

En premier lieu, l’élagueur bénéficie d’une sensibilité pour l’environnement et il connaît très bien les différentes essences de bois. Doté d’un grand sens des responsabilités et de sang-froid, il doit réaliser ses missions en assurant sa sécurité et en évitant de mettre en danger celles des autres personnes se trouvant à proximité.

Il doit faire preuve de rigueur et de méticulosité, ainsi il effectue des coupes “propres “, c’est-à-dire qui cicatrisent naturellement et ne choquent pas la vue.

Ce métier de paysage est naturellement contre-indiqué aux personnes souffrant de vertiges.

De même, il convient à celles et ceux qui bénéficient d’une excellente condition physique. C’est un métier à risques qui exige endurance et souplesse.  En effet, l’élagueur grimpeur multiplie les acrobaties à plusieurs mètres du sol dans le cadre de son exercice.

# L’accès au métier de l’élagueur grimpeur

Seuls les détenteurs d’un certificat de spécialisation taille et soins aux arbres peuvent prétendre à occuper ce poste. Il s’agit d’une formation théorique dispensée durant un an, accessible aux titulaires d’un CAP ou d’un Bac Pro du domaine agricole ou paysager. Elle apporte les connaissances requises pour apprécier l’état d’un patrimoine arboré et recommander des interventions raisonnées.

On y étudie notamment la physiologie des arbres, les dates pour mettre en oeuvre opportunément leurs tailles. Est également au programme l’enseignement des techniques de cordes.