Nos métiers

# Le métier d’homme de pied

Il seconde l’élagueur grimpeur dans ses différentes missions et endosse à ce titre des responsabilités importantes. Nous dévoilons ci-dessous les principales fonctions et savoir-faire de ce métier du paysage.

# Qu’est-ce que l’homme de pied ?

L’homme de pied, également appelé l’aide élagueur, a pour fonction d’assister efficacement le grimpeur-élagueur au sol.

# Les activités de l’homme de pied

L’homme de pied se charge d’aider le monteur élagueur à accomplir ses différentes tâches dans des conditions de sécurité optimales.

Il s’agit en premier lieu d’appréhender depuis le sol les opérations à mettre en oeuvre et de participer à la conduite des opérations. Pour ce faire, il veille à la sécurité du périmètre et s’occupe du balisage. L’homme de pied réceptionne les branches ou tronçons de bois découpés et il est amené à les broyer. Il peut également procéder aux abattages au sol au moyen d’une tronçonneuse.

Il incombe par ailleurs à l’aide élagueur de gérer le matériel et d’évacuer les déchets.

Selon ses compétences, il peut également l’assister à exercer d’autres tâches exercées par l’élagueur. Pour rappel, ce dernier grimpe sur l’arbre à l’aide de cordes, il tire profit de plusieurs outils (scie, tronçonneuse, sécateur…) dans le cadre d’opérations de taille, d’élagage, de démontage ou d’abattage.

# Les compétences et savoir-faire

L’homme de pied doit comprendre rapidement les consignes d’un grimpeur élagueur et l’assister en respectant toutes les mesures de sécurité.

Pour mener à bien les travaux d’entretien, il doit également avoir le goût du travail en équipe et s’illustrer par son esprit d’initiative.

# L’accès au métier d’homme de pied

Deux formations facilitent l’accès à cette profession à savoir le CS (Certificat de Spécialisation) taille et soins aux arbres et le CS arboriste élagueur. Parfois une expérience de terrain suffit .

La préparation à ces diplômes permet l’acquisition d’un certain nombre de compétences. Les apprenants répètent les étapes inhérentes à la mise en place d’un chantier et sont formés aux zones de protection. De plus, ils s’entraînent à se servir des tronçonneuses et à utiliser le matériel de descente (cordages, cabestans, mousquetons).

Les titulaires d’un caces nacelle et d’un permis remorque présentent également des profils convoités par les recruteurs.